vendredi 22 avril 2016

Le Postillon printemps (n°35) bourgeonne dans la cuvette !

Lectrices [z]et lecteurs,

Vous l'attendiez ... le voilà ... le premier procès du Postillon n°35 avec au menu : 



  • De l'émotion brute suite à l'annonce de Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole et maire de Pont-de-Claix, et de Yveline Denat, sa directrice de cabinet, de poursuivre le journal pour injures et diffamation ;
  •  Finies les tuiles, place aux jets de compteurs intelligents "Linky" dans la cuvette ;
  • Nuits debout et autres manifestations ... une occasion en or pour le directeur des ventes du Postillon de faire péter le chiffre d'affaire !

Le reste, vous le découvrirez de façon autonome en vous rendant chez votre buraliste préféré (celui qui t'offre un "Astro" dès le centième acheté ...)grenoblois !

En attendant, place au dessin !
Christophe Ferrari succède à l'ingénieur repenti et remporte haut la main la palme du fayot ! 



Les secrets du maire grenoblois Eric Piolle et de son programme d'écologie politique

























L'ancien maire grenoblois Michel Destot, heurté par les sifflements à l'encontre de la nouvelle majorité, se distingue !
















Tweets et Punchlines, deux outils clés de la réussite du conseil municipal !























Pour finir deux dessins sur l'école maternelle-primaire du Grand Châtelet, située dans le quartier de l'Abbaye à Grenoble.
L'objet de l'enquête : l'abandon du projet d'apprentissage à travers l'audiovisuel  (Ex.: court-métrage permettant de travailler l'écriture, l'art plastique et l'image)et de son animatrice.
La cause : le désengagement financier de la ville.

Pourtant, cette pédagogie avait permis de redorer l'image de l'école - et de ce quartier populaire du sud-est grenoblois - confrontée 11 ans plus tôt à un absentéisme record et à des violences récurrentes. 







































Avec tout mon amour,

Rob

Aucun commentaire: