vendredi 22 avril 2016

Le Postillon printemps (n°35) bourgeonne dans la cuvette !

Lectrices [z]et lecteurs,

Vous l'attendiez ... le voilà ... le premier procès du Postillon n°35 avec au menu : 



  • De l'émotion brute suite à l'annonce de Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole et maire de Pont-de-Claix, et de Yveline Denat, sa directrice de cabinet, de poursuivre le journal pour injures et diffamation ;
  •  Finies les tuiles, place aux jets de compteurs intelligents "Linky" dans la cuvette ;
  • Nuits debout et autres manifestations ... une occasion en or pour le directeur des ventes du Postillon de faire péter le chiffre d'affaire !

Le reste, vous le découvrirez de façon autonome en vous rendant chez votre buraliste préféré (celui qui t'offre un "Astro" dès le centième acheté ...)grenoblois !

En attendant, place au dessin !
Christophe Ferrari succède à l'ingénieur repenti et remporte haut la main la palme du fayot ! 



Les secrets du maire grenoblois Eric Piolle et de son programme d'écologie politique

























L'ancien maire grenoblois Michel Destot, heurté par les sifflements à l'encontre de la nouvelle majorité, se distingue !
















Tweets et Punchlines, deux outils clés de la réussite du conseil municipal !























Pour finir deux dessins sur l'école maternelle-primaire du Grand Châtelet, située dans le quartier de l'Abbaye à Grenoble.
L'objet de l'enquête : l'abandon du projet d'apprentissage à travers l'audiovisuel  (Ex.: court-métrage permettant de travailler l'écriture, l'art plastique et l'image)et de son animatrice.
La cause : le désengagement financier de la ville.

Pourtant, cette pédagogie avait permis de redorer l'image de l'école - et de ce quartier populaire du sud-est grenoblois - confrontée 11 ans plus tôt à un absentéisme record et à des violences récurrentes. 







































Avec tout mon amour,

Rob

jeudi 21 avril 2016

C'est LE (NOUVEAU) JOUR J (N°14) !

Chers lecteurs,

Après ma participation aux numéros 1,2,3, [de l'eau a coulé sous les ponts, le NJJ passant de canard nancéien étudiant à indépendant entre temps] 13, vous trouverez de nouveau mes dessins dans le numéro 14 (clic-->sommaire) alors que le journal vient de sauver sa peau en étant relaxé de son deuxième procès intenté par le Grand Nancy pour affichage sauvage !





J'y interviens dans un article d'un sociologue, rédacteur pour l'occasion, qui aborde un endroit connu de tous les nancéiens, j'ai nommé le bien-aimé Centre Commercial Saint-Sébastien et plus précisément ses "squatteurs de fauteuils Club" de tous âges, de tous genres et de toutes générations gentiment mis sur la touche à l'occasion de la modernisation du lieu ...



















Et en exclu, toujours sur le même sujet, une sorte de récupération-hommage d'une célèbre une de Cabu dans Charlie Hebdo :

Deux dernières informations de taille :

- Pour ceux qui seraient intéressés à l'idée de découvrir le journal local de l'agglomération nancéienne, vous pouvez vous le procurer en cliquant ici ou ; et

- Une émission de Radio Caraïb Nancy sur les dessinateurs du NJJ (dont je ne fais malheureusement pas partie puisque je n'étais pas dans la ville lors de l'enregistrement...) est disponible en podcast ici !



A bientôt pour de nouvelles aventures dessinées dans la presse amigos !

Rob