samedi 26 décembre 2015

Postillon d'hiver dans les BACS !

Lectrices, lecteurs,

Comme indiqué dans le titre, l'état d'urgence n'aura pas eu la peau du journal plein d' "amour, (de) glaires et (de) beauté", j'ai nommé le Postillon hivernal cuvée 2015-16.
Couverture du Postillon n°33

Tout d'abord, note d'humour avec deux dessins réalisés pour la playlist (fictive bien sûr ...) des personnalités politiques grenobloises. Sans le sou Grenoble ? C'est en tout cas le flow du maire Europe écologie les verts - Front de gauche entendu sur les ondes au mois de novembre :





















Globalement, la playlist n'est pas de mon goût du goût de tous et pas de première jeunesse non plus. Ce qui rend possible tout humour noir ...















A Grenoble, Bison Futé voit rouge sur les quais ! 
C'est le sens de l'action du collectif Bergès-Brenier (au nom de deux rues) qui manifeste dans le vide depuis deux ans pour la réouverture d'une portion du quai C. Bernard, fermée à l'occasion des travaux sur le tram E finis désormais --> plus d'infos ici


















C'est Chamussy, ex-candidat UMP à la mairie et opposant LR au conseil municipal quiparletoutletempsdebouchonsdebagnolescommesilavieenvillecétaitqueça, qui ne s'en porte pas plus mal :

Non publié



















Le "discours de Grenoble", c'est M. Destot ! Au rayon des dessins publiés dans le n°33, feu monsieur le maire qui félicite le Président de la République pour "discours d'unité (et) de fermeté" tenu devant le congrès à Versailles où ce dernier annonce plusieurs mesures d'extrême-droite sécuritaires au premier rang la déchéance de nationalité ... Le Postillon parle lui de "girouette sécuritaire" et de "déchéance de crédibilité" :

















Du rab' ! Dans le Postillon hivernal, on parle aussi de l'égo d'Eric Piolle - galvanisé par sa présence médiatique sur le plan national et toujours Unstoppable :





















 Finissons avec le profil type du fonctionnaire grenoblois dans les années à venir à la suite de l'appel à l'aide sur le risque de tutelle et de la journée sans service public du 25/11.  
ATTENTION : les concours administratifs comprennent désormais 136 épreuves distinctes ! 















Maintenant, au travail bande de fainéants !

Avec tout mon amour,

-Rob-

Aucun commentaire: