jeudi 26 avril 2012

La collaboration: l'opium de tous les artistes...

Amies, Amis de mes humeurs paisibles,

 Sachez-le, nous n'évoquerons pas ici de quelconques résultats qu'ils soient chiffrés, phrasés ou autres. Et oui, il est venu le temps, non pas des cathédrales, mais de vous présenter quelques modestes collaborations. Tandis que les chiffres deviennent peu à peu le véritable opium du peuple, la collaboration est restée celui de l'artiste qu'il soit amateur ou professionnel!

Revenons-en à nos moutons: les dessins qui vont suivre sont le fruit de deux travaux écrits de fin de troisième année en sciences politiques.

 Le premier mémoire, Marianne au pays des "Sultans batailleurs": une approche géopolitique de la départementalisation de Mayotte, a été écrit par Marius Marin en 2011 sous la direction des chercheurs J-W. Dereymez et K. Dupinay-Bedford dans leur séminaire Géopolitique du monde contemporain.

En voici l'illustration:

* Slogan utilisé par le Comité maore, organisation de la société civile comorienne militant pour la réintégration de  Mayotte dans les Comores
 ** Extrait du discours de N. Sarkozy prononcé le 18 Janvier 2010 à Mayotte


 Ce ne fut pas tâche facile d'illustrer un sujet assez vaste tant par son histoire que son actualité. Pour y remédier, j'ai alors fait appel à quelques allégories qui représentaient plutôt correctement la situation ambiguë de cette île désormais devenue le 101ème département français. Pour vous renseigner, vous faire votre avis sur le sujet ou tout simplement voir à quoi fait écho ce dessin, rendez-vous ICI

Le deuxième mémoire qu'il m'a été chargé d'illustrer, toujours avec cet immortel plaisir paisible, est celui de Marine Roville intitulé La politique européenne de voisinage en Méditerranée: assurer la sécurité par l'aide au développement et réalisé aussi en 2011 sous la direction des deux mêmes chercheurs, J-W. Dereymez et K. Dupinay-Bredford, et de leur séminaire Géopolitique du monde contemporain. 


 Ce mémoire avait pour objectif de dresser un bilan d'un volet de la politique extérieure de l'Union Européenne dans une région circonscrite, la politique européenne de voisinage en Méditerranée, depuis son lancement en 2004 puis d'en tirer des enseignements et des perspectives dans un contexte particulier, celui du "printemps arabe" notamment en Tunisie et en Égypte. Vous pouvez également le consulter ICI.

 Sur cette illustration, vous pourrez reconnaître, je l'espère, de gauche à droite la drapeau tunisien (à ne pas confondre avec celui de la Turquie chers lecteurs), le président tunisien déchu en 2011 Zine el-Abidine Ben Ali, Nicolas Sarkozy, le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité pour l'Union Européenne Catherine Ashton et, pour finir, le président du conseil italien également déchu Silvio Berlusconi.

A venir: un court résumé de ces mémoires par les auteurs eux-mêmes plus à même de vous présenter brièvement leurs contenus.

Sur ce, et ce d'autant plus que, mes chers lecteurs, balayons ces quelques formalités académiques pour vous souhaiter une lecture décontractée et vous prévenir que d'autres humeurs s'érigeront bientôt mais...quand elles en auront envie!

-rob-

vendredi 6 avril 2012

Naissance d'un nouvel air...

Cher lecteur de mes rares humeurs paisibles,

 Tu l'auras certainement remarqué, l'air en ce mois d'avril n'est pas véritablement homogène mais chargé de visions différentes s'opposant et pour cela, ton souffle habituel tu ne reprendras que d'ici quelques mois. 
  Permets moi alors de venir à ta rescousse, de te faire reprendre à la normale ta respiration en te proposant quelques dessins illustrant les choix à venir. Tu apporteras bientôt ta pierre à cet édifice géant qui s'étale dans le temps ou plutôt ce que l'on nomme "nouvelle ère d'une poignée d'années". 

 Veuillez m'excuser, une petite digression de langage s'est incorporée dans ce message dans le but d'introduire la lourde période électorale à venir. Que de dramatisation! Espérons que celle-ci fera office d'accroche si ce n'est potable, au moins buvable. Santé!

 Ce mois fut l'occasion de ma troisième collaboration avec cette équipe de beaux éphèbes du journal de mon école. Elle sera malheureusement la dernière de cette année universitaire mais reprendra, j'en suis sûr, de plus belle dès le mois de Septembre prochain. 

Reprenons... Parlons de dessins... Sous le signe du choix donc. Avec une grande première: un dessin publié en couleur représentant les diverses élections à venir dans cette belle maison de France et cette champêtre bourgade grenobloise.

PS (n'interprétez pas erronément ce sigle): N'oubliez pas de cliquer pour agrandir le dessin. Enfin, je vous laisse user de votre libre arbitre!
   J'ai par la suite été chargé d'illustrer le merveilleux conte de Nathalie Arthaud durant cette campagne sonnant quelque peu comme un "David et Goliath" des temps modernes. Mais grand malheur, une grande partie de ce mythe a volé en éclats ou a été retenu dans les catacombes de l'histoire...

 Dominique De Villepin fait partie de ces oiseaux, peu rares, qui n'ont pas obtenu leurs quelques centaines de tickets ayant valeur de graal intermédiaire dans la course au trône. Ce dessin fait largement écho au champ lexical de "Vertébré ovipare couvert de plumes, dont les membres supérieurs, les ailes, lui permettent de voler" utilisé avec modération mais sans vergogne par l'auteur de l'article sur cet "Icare" contemporain qu'est DDV. 

Trois dessins à retrouver avec leurs articles respectifs dans la version papier du journal Le cheveu sur la langue n°3 pour les petits veinards qui crèchent à Grenoble ou ses environs!

Petit bonus pour vous qui, je l'espère, vous ravira et revivifiera vos humeurs placides atteintes par cet air irrespirable: Voici un faux-semblant de la couverture à laquelle vous avez échappé pour ce numéro spécial élections!

Sur ce à bientôt fidèles lecteurs et n'oubliez pas l'adage: " Au diable citoyens; formez vos opinions...".

-rob-