dimanche 29 janvier 2012

Dessine-moi la démocratie...

J-1 avant la sortie du deuxième numéro du journal de mon école. Minuit pétante, une douce sonnerie retentit:
"-Herr rob?
 -Dessine-moi la démocratie... Au moins deux fois... Tu as 24 heures (tout cela sur un ton un peu moins doux)
 -Est-ce que tu n'aurais pas deux trois pistes, idées...
 -Tût-tût-tût
 - Putain mais comment illustrer un concept aussi abstrait que la démocratie!"

 Au moins Saint-Ex' avait le mérite de demander des choses simples. Foutu journal! Dans cette situation plus ou moins extrême, la première idée me venant en tête est davantage l'exportation des aventures extrêmes vécues par l'agent spécial fédéral Jack Bauer au monde du dessin. Idée plutôt  séduisante mais qui, j'en conviens, reste totalement éloigné du Graal, autrement dit de l'objectif demandé.

 Pour votre plus grand bonheur, je l'espère, ce journal a, malgré la poussée coercitive exercée sur ma procrastination naturelle, deux grands mérites:
 - Firstly, de me permettre d'illustrer autre chose que des faits divers nancéeo-nancéens de ma contrée lointaine qu'est la Lorraine. Les revendications indépendantistes s'éloignent donc de ma pensée...
 - And last but not least, de me sortir d'un certain état léthargique artistique qui me pousse à vous gratifier de quelques dessins une fois toutes les... rarement (le calcul reste à faire).

 J'abandonne cette fois-ci un quelconque classement de mes dessins par ordre d'orientations politiques, peu adapté ici. Comment lier démocratie représentative, contrat social (jusque là rien de bien compliqué) et Abraracourcix, chef respecté de nos ancêtres les Gaulois? La réponse ci-dessous, et l'article sur l'injustice de la démocratie représentative à venir:

 Voici venu le temps de lier journalisme et démocratie et de souligner la situation, si je puis dire, ambiguë du journaliste entre contre-pouvoir et "nouveau chien de garde" (film dans les bacs vivement conseillé!) loin du rôle idéal que l'on lui attribue fréquemment. Article également à venir.

 H-1: Me reste encore un dessin à faire... Apparemment, un nouveau candidat fait reposer son programme (à venir), contre toute attente, non pas sur le "acheter ou produire français" mais sur la compétitivité de notre production de SDF made in France:




 Mission enfin réussie, il était moins une... Pour finir et vous gaver d'autant plus de dessins, voici le logo réalisé pour ce même journal Le cheveu sur la langue:


 Ainsi qu'un petit dessin fait très rapidement de mémoire de mon séjour d'Istanbul. Un prochain post de ce même dessin réalisé en l'instant vous satisfera davantage!


 A bientôt mes bons et fidèles lecteurs! Tout cela en espérant que mes légères digressions introductives vous auront quand même amené à lire cette dernière phrase...

Rendez-vous dans quelques mois... années!

-rob-